Wémèxwé/Aguégués 2019 : La place Goukon retenue pour abriter les festivités

La coordination générale de Wémèxwé a fait ce samedi 26 Mai 2018, le compte-rendu de la dernière édition...

La salle du peuple de l’arrondissement central de Dangbo a servi de cadre, dans la matinée du samedi 26 Mai 2018, à une séance de compte-rendu de la coordination générale de Wémèxwé. C’est l’occasion pour les membres de cette coordination de faire le point aux populations de l’organisation de l’édition passée de Wémèxwé mais aussi lever un coin de voile sur celle de l’année prochaine.

Marc KOSSOU

On en sait un peu plus sur le lieu qui abritera l’année prochaine la 10ème édition de wémèxwé. C’est la place Goukon, située dans l’arrondissement de Houèdomè dans la commune des Aguégués, qui est choisie pour accueillir les manifestations officielles de cette fête identitaire du peuple wémè. C’est l’une des informations majeures qu’on peut retenir suite à la séance de compte-rendu tenue par les membres de la coordination générale de cette fête. C’est au cours d’une cérémonie fort simple qui a connu la présence du maire de la commune de Dangbo, Mathias Kouwanou alias Akoma, des têtes couronnées, des populations venues des quatre communes qui forment le wémè, et bien sûr de la coordination générale de wémèxwé ayant à sa tête Antoine Bonou, coordonnateur général de cette fête. 

C’est au maire Akoma que l’honneur a échu de planter le décor de cette séance de compte-rendu des activités menées par l’équipe de Antoine Bonou pour l’organisation de l’édition passée de wémèxwé. Dans ses propos liminaires, le premier citoyen de Dangbo n’a pas manqué de remercier les membres de la coordination générale de wémèxwé pour avoir gagné le pari de l’organisation de la 9ème édition de cette fête à Adjohoun. Pour Mathias Kouwanou, il est temps que les fils et les filles de wémè regardent dans la même direction pour le développement de la vallée de l’Ouémé. « (…) Personne ne peut casser Wémèxwé. Si entre temps je vous avais offensé, je vous présente mes excuses et je vous demande de placer cette séance sous le signe du pardon. Moi je soutiens et je vais toujours soutenir wémèxwé », a laissé entendre le maire Mathias Kouwanou. L’homme n’a pas manqué de lancer un appel à ceux qui se disent mécontents à rejoindre la coordination générale pour le rayonnement de la fête identitaire des filles et fils de la Vallée de l'Ouémé.

Pour Antoine Bonou, coordonnateur général de wémèxwé, cette séance de compte-rendu est une promesse que lui et son équipe ont prise pour éclairer la lanterne des populations qui sont chaque fois victimes de la désinformation. Comme le maire, l’homme a clamé haut que wémèxwé ne sera pas cassé. « Pour de nouveaux changements dans l’organisation de wémèxwé, il faut attendre le prochain congrès », a précisé Antoine Bonou. 

A l’issue de compte-rendu présenté par le Secrétaire général de wémèxwé, il a été retenu que c’est la place Goukon qui abritera les festivités de wémèxwé/Aguégués 2019.