Rentrée radiophonique 2017 à Radio Univers: Le soutien de Me Seidou Abou aux étudiants

Il appelle les étudiants à prendre leur destin en main

La Radio Universitaire d’Abomey-Calavi a procédé au lancement officiel de ses activités pour le compte de l’année 2017. C’était hier vendredi 13 Mai 2017 dans l’enceinte de l’amphithéâtre HOUDEGBE que l’événement a eu lieu. Une rentrée qui a reçu le soutien de l’infatigable généreux donateur et parrain, Me Séidou Abou, Greffier en Chef près le tribunal de première instance de Cotonou. Occasion solennelle  de réjouissance pour les stagiaires,  ancien comme actuels journalistes de Radio Univers et autres, c’est aussi le moment pour le parrain d’inviter les étudiants à prendre leur destin en main et à ne pas se laisser fourvoyer.

‘’Jeune étudiant, lève-toi et prend ton destin en main’’, c’est le thème choisi par le généreux homme, Me Seidou Abou pour entretenir avec les étudiants en général et les stagiaires de la radio Univers édition 2017. A cœur ouvert et en toute sincérité, Me Séidou Abou a décrit les difficultés auxquelles restent confrontés les étudiants quant à leur insertion professionnelle sur le marché d’emploi. C’est avec tristesse que Me Séidou ABOU voit ses milliers de jeunes qui croupissent dans la misère faute d’emploi. Mais pour le parrain, la solution à ce fléau ne viendrait que des étudiants eux-mêmes.

En effet, l’Etat ne peut trouver de l’emploi à tous. C’est ce qu’a tenté d’expliquer Me Séidou ABOU aux jeunes étudiants et stagiaires. ‘’Que faire si la moitié des diplômés restent à la maison ?’’, s’est interrogé Me Séidou ABOU. La réponse à cette grande interrogation consisterait pour les étudiants à prendre leur destin en main. ‘’Vous devez compter sur vous-mêmes, l’avenir vous appartient’’, va-t-il laissé entendre. Plus loin, il a invité les étudiants à ne pas se leurrer en faisant confiance aux politiciens, car, dira-t-il, ‘ils vous tromperont par de fausses promesses’’.

 C’est ainsi qu’il les a invités à  profiter de chaque opportunité qui se pointe à leur porte, et à rien négliger. A l’endroit des stagiaires, il leur a adressé de vives félicitations, tout en les rappelant à se battre constamment pour leur réussite. Aussi, va-t-il leur affirmer tout son soutien pour une radio encore plus libre et les journalistes davantage engagés.                               

Avec Jacob TOHIGBE