"Le vrai visage de mon pays" de Nathanaël Koty: Le vécu d'un homme au cœur du "mythique" poste de péage d’Ahozon

Un récit hallucinant qui expose une histoire vraie, le vécu d'un jeune directeur général dévoué et.....

La salle bleue du palais des congrès de cotonou  a abrité le samedi 08 Juillet   2017, le lancement du livre "Le vrai visage de mon pays : ma vie au poste de péage" écrit par Nathanaël Koty Directeur général du Poste de Péage  d’Ahozon. Un récit hallucinant qui expose une histoire vraie, le vécu d'un jeune directeur général dévoué et confronté à faire face aux difficultés de gestion d'une administration publique et aussi, aux réalités d'un zone mythique, considéré comme le repère du grand banditisme au Bénin, un carrefour où se côtoient chaque jour, différentes couches sociales. Le lancement de l'ouvrage a eu lieu avec la participation de grands noms de la littérature au Bénin, des parents, proches et amis de l’auteur Nathanaël Koty.

Publié aux éditions L’Harmattan en avril dernier et préfacé par l’écrivain Florent Couao-Zotti, « "Le vrai visage de mon pays : ma vie au poste de péage" – Récit hallucinant sur le site d’Ahozon au Bénin » est un ouvrage de 110 pages qui constitue un témoignage illustré de photos et de dessins, le tout saisi dans un style direct entre journalisme et littérature.  A travers anecdotes, scènes insolites et surréalistes, l’auteur explique : ce qu’est une telle entreprise au Bénin, expose les relations troubles que certains employés entretiennent avec l’argent qu’elle génère, puis relate les faits divers qui en rythment le quotidien. Il s’agit aussi, d’un chef d’œuvre littéraire qui, selon l’auteur, a pour objectif de promouvoir le développement personnel et de montrer à la jeunesse  qu’il est possible de passer du creux de la vague au sommet, savoir mieux gérer la chose publique et être un exemple pour la société. 

Aidé de Marius Acrombessi (Photographies) et  Constantin Adadja (Dessins), Nathanaël Koty fait refléter au lecteur le miroir d’un Bénin tendu au ras du sol sur ce site où se projette l’image peu flatteuse du Béninois. Il raconte par exemple que pour les couples, le site est aussi devenu « un théâtre de confrontations. Mis en service le mardi 20 Mai 2008, le poste de péage et de pesage d’Ahozon  est situé entre deux grandes villes du Bénin, en l’occurrence Cotonou et Ouidah. Il est érigé sur une route internationale reliant les capitales ouest-africaines et offre, de fait, un point d’intersection entre des personnes de tous horizons. Chef de poste d’Ahozon, habitué des lieux, Nathanaël Koty raconte la vie de cette infrastructure. S’appuyant sur les observations qu’il a faites des usagers du site, il brosse le portrait des Béninois, décrit leurs mentalités, révèle ce qui finalement constitue pour lui « le vrai visage de (son) pays ».

B.N avec J.G