Formation du Bloc Républicain: Sans le Prd

Les Tchoco Tchoco feront cavalier seul pour les prochaines élections législatives

C'était prévisible. Le  Parti du Renouveau démocratique (PRD) de Me Adrien Houngbédji fera cavalier  seul lors des prochaines élections législatives.  Les Tchoco tchoco qui refusent  de se fondre dans le Bloc Républicain, se retirent  tout simplement des tractions devant aboutir à la création de ce  deuxième bloc de la mouvance présidentielle imposé par le chef d'État dans le cadre de la réforme du système partisan et des prochaines perspectives électorales. C'est ce qui ressort de la concertation restreinte tenue dans la nuit de ce dimanche 18 novembre entre le président Patrice Talon et certains de ses alliés composés entre autres de Abdoulaye Bio Tchané, Gbian Robert, Barthélemy KASSA, André OKOUNLOLA, Joseph DEGLA, Janvier YAHOUEDEHOU, Jean-Michel ABIMBOLA, GOMINA Malik et BOKO Olivier. Une concertation qui s'assimilait  à une réunion de crise puisqu'elle a permis de discuter des désaccords avec le PRD au sujet de la création du Bloc Républicain.  Le leader de la mouvance présidentielle a en effet, fait  part à ses alliés politiques des conclusions de l'audience accordée samedi dernier à  Me Adrien Houngbédji, président du Prd. Une audience qui a essentiellement tourné  autour de la position du Prd  au sujet de la formation du Bloc Républicain. De cette audience, il faut retenir que Me Adrien Houngbédji reste toujours exigeant en ce qui concerne la conservation  des attributs du Prd et la prise en compte du logo du parti et sans mutilation aucune  pour le nouveau parti à créer.. En conséquence, le Prd devrait aller au élections législatives  seul si ses exigences n'étaient pas respectées. 

 Aucune concession ne sera faite au Prd. A l'unanimité, les personnalités  participants à la rencontre avec le chef de l'État ont refusé de répondre aux exigences de Me Adrien Houngbédji et de son parti. Ils ont pris acte de décision du PRD de se retirer du Bloc Républicain.. Le processus de création du Parti Républicain devra se poursuivre avec la Coalition Bénin en Route, Dynamique Unitaire, l'And et autres. 

Il faut retenir que le chef de l'État très remonté à l'issue de la rencontre, se refuse de soutenir le Prd et tous les autres partis se réclamant  de la mouvance présidentielle et  qui ont décidé de faire une aventure solitaire lors des législatives  en refusant d'intégrer l'un des  deux bloc officiels retenus à savoir , le Bloc progressiste et le Bloc Républicain. 

Il faut rappeler qu'avant le Prd, l'Udbn de Claudine Prudencio  avait déjà dit non à la fusion, mais se réclame toujours de la mouvance présidentielle. 

B.N