Eustache Akpovi sur Radio Cité Savalou: « Ma doctrine n’est pas de mentir en politique »

Pour garder haut l’étoffe de développement de Savalou, Eustache Akpovi dit avoir travaillé pour la réhabilitation du projet d’électrification de certaines zones rurales de Savalou...

 Pour avoir l’opinion d’un acteur politique sur l’actualité socio-politique locale et nationale, la rédaction de Radio cité de Savalou a convié ce dimanche dans ses locaux l’ancien vice-président de l’assemblée nationale. L’appréciation de la gestion du maire Iroukora, l’électrification des zones rurales et les grands projets de développement de l’Etat central à Savalou sont les grands sujets qui ont meublé le débat animé par les confrères Anatole Adahou et Pinochet Gossa. Toutes ces questions ont été développées dans un langage franc, car insiste-t-il, « Ma doctrine n’est pas de mentir en politique ».

 Sur la gestion de la commune de Savalou, Eustache Akpovi décerne un satisfecit à l’équipe communale dirigée par Prosper Iroukora. Pour plus d’action de développement, l’invité de la chaîne locale indique que la mairie a besoin d’une capacité financière solide avec à la clé l’accord des financements de l’Etat central. Il a exhorté à l’occasion toutes les tendances politiques du conseil communal à primer les questions de développement au détriment de la politique politicienne. C’est d’ailleurs pourquoi il déclare avoir combattu le projet de destitution du maire entretenu par certains conseillers. « La destitution du maire va arriérer la commune de Savalou », a-t-il lâché. Il a invité le maire Prosper Yaou Iroukora à œuvrer pour un développement équilibré des quatorze arrondissements que compte la commune de Savalou. Pour garder haut l’étoffe de développement de Savalou, Eustache Akpovi dit avoir travaillé pour la réhabilitation du projet d’électrification de certaines zones rurales de Savalou. Ce projet tracé par le gouvernement défunt reconnait l’ancien député, sera bouclé avant la fin de l’année en cours. Il renseigne que l’entrepreneur en charge du chantier est déjà payé et entamera les travaux dans les tous prochains jours. 

  L’ancien député met la reprise de ces travaux électriques à l’actif de ses propres négociations. Il souligne que les cadres de Savalou à divers niveaux de décisions doivent exploiter leurs réseaux pour sortir Savalou de son piètre progrès. Sur des questions stratégiquement politiques, l’honorable Eustache Akpovi a réaffirmé que de bonnes relations caractérisent le vaste cercle des faucons du président Patrice Talon. «Chacun de nous doit multiplier ses atouts pour la sommes de nos efforts au profit de Savalou », a-t-il souligné. Tout en réaffirmant ses ambitions politiques, l’ancien parlementaire reconnait les forces de frappe de honorable Edgard Alia qui selon lui détient encore des poches politiques à Savalou. 

Gilbert Dagan