Benin-Faux médicaments : Le gouvernement retire l'agrément de la CAME

C'est à travers le décret Nº 2018-253 du 20 juin 2018...

 Impliquée dans la nébuleuse de faux médicaments, la Centrale d'Achat des Médicaments Essentiels et Consommables Médicaux (CAME) vient de voir son agrément être retiré par le gouvernement. C'est à travers le décret Nº 2018-253 du 20 juin 2018 cosigné par le président de la République Patrice Talon, le ministre de l'Économie et des  Finances Romuald  Wadagni et celui de la Santé Benjamin Hounkpatin. Selon le décret, le ministre de la santé est autorisé à dénoncer la convention de partenariat entre la CAME et le gouvernement signé le 29 septembre 2010. 

"Une assemblée générale de la CAME sera convoquée dans un délai de 8 jours à compter de la date de signature du présent décret,  en vue des dispositions urgentes à prendre", précise le décret. 

 Il faut souligner que dans cette affaire de faux médicaments, des  grossistes-répartiteurs de produits pharmaceutiques dont Dr Kokou O. Afogbé, directeur général de la Centrale d'achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came) sont condamnés et séjournent actuellement en prison.  Il leur est reproché d'être en complicité avec le gros fournisseur Atao Hinnouho (principal accusé dans le dossier) et surtout d'avoir fait de leurs différentes structures,  des circuits de vente de médicaments falsifiés.

 Il faut rappeler que c'est dans le cadre des mesures d’accompagnement du Programme d’ajustement structurel (Pas) que la Came a été créée en 1989 au profit des couches fragiles de la société pour l’amélioration de la disponibilité des produits médicaux dans les formations sanitaires. Elle a réellement démarré ses activités en 1991 avant de voir ses statuts adoptés en 2010, statuts qui ont fait d’elle une association à but non lucratif.  

 Les missions capitales du Came sont :  approvisionner en médicaments essentiels et consommables médicaux, céder les produits médicaux aux formations sanitaires à un coût social, assister le ministère de la Santé dans sa gestion des dons de produits pharmaceutiques, et acquérir, réceptionner, stocker et distribuer les produits. 

 Brieux Noureni