Atteinte à la liberté de presse au Bénin : L'opposant Léonce Houngbadji engage une semaine de grève de faim dès le 1er juin prochain

Le président du PLP entend exiger de la HAAC, la levée de la suspension contre le journal " La Nouvelle Tribune "...

L'opposant béninois du Parti pour la Libération du Peuple (PLP), Léonce Houngbadji entame dès le 1er juin prochain une semaine de grève de faim.  C'est au sujet de la suspension du Journal "La Nouvelle Tribune" où il entend protester contre les atteintes à la liberté de la presse au Bénin. L'annonce a été faite dans un communiqué rendu public ce lundi 28 mai.  À travers cette grève de faim, Leonce Houngbadji  compte obtenir de la part de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), la levée immédiate et sans condition de la mesure politique de suspension du journal de référence « La Nouvelle Tribune ». 

"Ma démarche citoyenne vise à attirer l'attention de la communauté nationale et internationale sur les persécutions répétées dont la presse libre et les opposants politiques sont victimes sous la présidence de Patrice Talon", a expliqué le président du PLP. 

B.N

COMMUNIQUE DE PRESSE

Cotonou, Bénin. L'heure est grave chers compatriotes ! La patrie est en danger et a besoin de nous tous.

Le bâillonnement de la liberté d’expression par le Gouvernement du président Patrice Talon avec la complicité active du président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) est un recul manifeste de la démocratie au Bénin. 

Dans ma quête permanente de liberté, de justice et de démocratie, je ne peux cautionner les récentes mesures iniques du président de la HAAC suspendant les publications du journal de référence « La Nouvelle Tribune ». 

Je réaffirme que cette mesure constitue une entrave grave à la liberté d’expression garantie par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui dispose en son article 19 : «Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de rechercher et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ».  

A compter du 1er juin 2018, j’entame une grève de la faim d’une semaine pour protester contre les atteintes à la liberté de la presse au Bénin et réclamer la levée immédiate et sans condition de la mesure politique de suspension du journal de référence « La Nouvelle Tribune ». 

Ma démarche citoyenne vise à attirer l'attention de la communauté nationale et internationale sur les persécutions répétées dont la presse libre et les opposants politiques sont victimes sous la présidence de Patrice Talon. 

Un échec cuisant de la gouvernance encore moins une incapacité notoire à tenir ses promesses électorales ne sauraient servir de prétexte à faire du marchandage autour de la liberté du peuple. 

Fait à Cotonou, le 28 Mai 2018

Léonce HOUNGBADJI

- Journaliste de profession

- Ancien coordonnateur des Départements de l’Atlantique et du Littoral de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB)

- Membre fondateur du Conseil National du Patronat de la Presse et de l'Audiovisuel du Bénin (CNPA-Bénin)

- Ancien promoteur d’organe de presse

- Président du Parti pour la Libération du Peuple (PLP)